B.B.E | Dj Fred & Arnold T | Daft Punk | Moby | FatBoy Slim | Prodigy
Matmatah | Louise Attaque | Manu Chao | Marcel et son Orchestre || Gérald De Palmas | Calogero | Yann Tiersen | Dido
Page d'Accueil || Moteur de Recherche || Le Webmaster | Mes Liens

Paroles de Au Milieu des Autres

Calogero




Devant Toi


Faire, toujours, faire comme
Ce qu'on fait quand, on est un homme
Les cris, les coups qu'on se donne
Faire, toujours, faire fort
En affaire, en corps à corps
Attaques, armures, châteaux forts

{Refrain:}
Mais devant toi
Je n'ai qu'à me taire
Et croiser les doigts
Plutôt que le faire
Devant toi
Je n'ai qu'une envie
C'est de laisser le poids
De mes ennemis
Derrière moi

Aller, toujours plus haut
Assis, debout, faire le beau
Trop lourd, le monde, plein le dos
Aller, toujours plus fier
Trophées, honneurs, phrases en l'air
Parler d'amour sans le faire

{au Refrain}
Moi devant toi...

Je laisse l'or et l'argent
A d'autres, la sueur et le sang
Discours semés dans le vent
Moi devant ça
Je n'ai qu'à me taire
Poser loin de moi
Mes armes de guerre

Devant toi
Rien d'autre à se faire
Que croiser les doigts
Plutôt que le fer
Devant toi
Je n'ai qu'une envie
C'est de laisser le poids de mes ennemis
Derrière moi.




Prendre l'Air



Si on partait prendre l'air
Et tout ce ciel qu'on a perdu
Où la beauté nous appartient
Où le silence nous plaît bien
Où d'autres marchands d'horizons
D'autres marchands de saisons
Où la pensée n'est par certaine
Si on y partait quand même

Si on partait...

Prendre l'air prendre l'air
Où soufflent les voiles
Prendre l'air prendre l'air
Où soufflent les voyages
Les saisons pas d'hiver
Les heures passent à l'envers
Prendre l'air prendre l'air
J'ai plus le temps d'hier
Temps d'hier...

Si on partait prendre l'air
Là juste le temps d'apprendre
Que notre liberté se perd
Dans trop de peurs immenses

Quand la nuit nous accompagne
Vers d'autres murs d'autres montagnes
Si on partait pour l'important
On peut y penser maintenant

Si on partait...

Prendre l'air prendre l'air
Où soufflent les voiles
Prendre l'air prendre l'air
Où soufflent les voyages
Les saisons pas d'hiver
Les heures passent à l'envers
Prendre l'air prendre l'air
J'ai plus le temps d'hier
Temps d'hier...

Si on partait prendre l'air
Le ciel qui nous appartient
Si on partait pour l'important
On peut y penser maintenant

Si on partait...

Prendre l'air prendre l'air
Plus rien ne nous arrête
Prendre l'air prendre l'air
Plus rien ne nous fait croire
Les saisons n'ont pas d'hiver
Les jours passent à l'envers
Prendre l'air prendre l'air
J'ai plus le temps d'hier
Temps d'hier...

Prendre l'air prendre l'air
Prendre l'air prendre l'air
Les saisons n'ont pas d'hiver
Les jours passent à l'envers
Prendre l'air prendre l'air




Dire


Dire...
Même écrire
Raconter
Est-ce qu'il faudrait ne jamais
rien garder...

Dire...
Même le pire
Avouer
Nos fautes en sont-elles pardonnées
après
Quand on dit la vérité
Et qui sait...
Si les mots pouvaient tout arranger
Les bleus, les traces
Du temps passé

Dire que tu ne m'as jamais rien dit...
Moi j'ai préféré n'jamais rien savoir
Pour toujours y croire, oh..

Dis que tu ne m'as jamais rien fait...
Mais toutes tes larmes,
Et tous les regrets
Me suffiraient pour t'aimer

Vivre...
Ce qu'on doit vivre
Affronter
C'qu'on a jamais envie d'entendre,
On sait...

Suivre
sa dérive
Préserver...
Ce qu'il reste d'amour et qui était
La seule histoire à suivre
Et qui sait
Si la fièvre pouvait nous rapprocher
Dans nos silences et nos excès

Dire que tu ne m'as jamais rien dit...
J'aurais préféré toujours te garder
Même jusqu'à saigner
Dire que je ne t'ai jamais rien fait...
Et toutes mes larmes
Et tous mes regrets
Ne suffiront pour t'aimer
Toutes mes larmes
Tous mes regrets
Ne suffiront...



De Cendres et de Terre


Je suis fait
D'un peu d'océan
De chair et de sang
tout feu
Tout flamme au dedans
Mais déjà je me sens

De cendres et de terre
On est fait comme ça
De cendres et de terre
On ne reste pas

Et si la vie commence ici
Ici elle finit
Tout se confond

Et figé
Dans l'argile et le temps
Je me fondrai dedans
Si léger
Invisible aux gens
Eternel absent

De cendres et de terre
On est fait comme ça
De cendres et de terre
On ne reste pas

Et si la vie commence ici
Ici elle finit
Tout se confond

Je vivrai
A feu et à sang
Et je m'en irai pourtant

De cendres et de terre
On est fait comme ça
De cendres et de terre
On ne reste pas

Et si la vie commence ici
Ici elle finit
Tout se confond

De cendres et de terre
On est fait comme ça
De cendres et de terre
On ne reste pas

Et si la vie commence ici
Ici elle finit
Tout se confond



Danser sur les Braises :


Oui
Le quotidien nous enivre
Il est si doux de le suivre
Sans se soucier de l'usure
Des lézardes sur les murs
Dans tous mes rêves
Je peux danser sur les braises
Pour te dire
Jusqu'où va mon amour
Oui tous les jours
Je vais danser sur les braises
Pour te dire
Jusqu'où va mon amour
Oui
Le quotidien nous entraîne
Il est si doux quand on aime
Sans se soucier des remords
De la passion qui s'endort
Dans tous mes rêves
Je peux danser sur les braises
Pour te dire
Jusqu'où va mon amour
Oui tous les jours
Je vais danser sur les braises
Pour te dire
Jusqu'où va mon amour
Oui
Dans tous mes rêves
Je peux danser sur les braises
Pour te dire
Jusqu'où va mon amour
Oui tous les jours
Je vais danser sur les braises
Pour te dire
Jusqu'où va mon amour
Le jour se lève
Je vais danser sur des braises
Pour te dire...
Jusqu'où va mon amour
Le jour se lève
Je vais danser sur des braises
Pour te dire...
Je vais danser sur des braises
Pour te dire...
Le jour se lève...




Sombre et Sentimental



Je vais allumer toutes mes lumières
Et je verrais bien
Si je me porte volontaire ou si je m'éteins

Je n'ai plus personne à côté de moi
Je suis sombre et sentimental

Je vais allumer toutes mes lumières
Compter jusqu'à trois
Même si je brille en solitaire
J'en connais le poids

Je n'ai plus personne à côté de moi
Je suis sombre et sentimental

Je sais je sais
Il y aura bien d'autres orages
Je sais je sais
La pluie n'est qu'une amie de passage
Je sais...

Je vais allumer toutes mes lumières
Et je verrais bien
S'il me manque un bout de verre
Mon coeur en est plein

Je n'ai plus personne à côté de moi
Je suis sombre et sentimental

Je sais je sais
Il y aura bien d'autres orages
Je sais je sais
La pluie n'est qu'une amie de passage

Plus personne à côté de moi
Je suis sombre...

Je sais je sais
Il y aura bien d'autres orages
Je sais je sais
La pluie n'est qu'une amie de passage

Je sais je sais
Il y aura bien d'autres orages
Je sais je sais
La pluie n'est qu'une amie de passage



Un Monde En Equilibre


Combien d'années passées sous l'emprise
Masculine et maladroite
Peu à peu ta volonté s'exprime
Que voudras-tu faire de moi?
Tu dis que je suis lâche et fébrile
Fuyant dans l'univers infantile
Où je peux agir simplement
En suivant...en suivant seulement le courant
Dans un monde en équilibre
En liberté
Dans un monde imprévisible
Entre l'espoir et l'obscurité
Combien d'années à rester fidèles
Facile à manipuler
Un nouveau cadeau tombé du ciel
Qui pourrait te consoler
Tu dis que les hommes sont égoïstes
Agités par mille et un désirs
Mais je peux vivre simplement
En suivant...en suivant seulement
le courant
Dans un monde en équilibre
En liberté
Dans un monde imprévisible
Entre l'espoir et l'obscurité
Combien d'années passées sous l'emprise
Masculine et maladroite
Aujourd'hui ta volonté s'exprime
Que voudras-tu faire de moi?
Dans un monde en équilibre
En liberté
Dans un monde imprévisible
Entre l'espoir et l'obscurité



Au Milieu des Autres


Je partage la vie des gens
Je partage la même histoire de fous
Je n'me sens pas différent du tout
Je fais parti du décor
Je n'ai ni privilège ni fortune
Rien ne me distingue sous la lune
Comment faire briller mon âme
Comment marcher sur les flots
Me réveiller un matin contre ta peau
Au milieu des autres
Au milieu des autres
Je penche
Au milieu des autres
Pour que tu me vois
Je penche
Au milieu des autres
Je partage les apparences
Mais toi seule sait faire la différence
Je ne me sens plus pareil du tout
Ma vie se désynchronise
Je dérive au fil de l'eau
Pour que tu me localises
Sur mon radeau

Au milieu des autres
Au milieu des autres
Je penche
Au milieu des autres
Pour que tu me vois
Je penche
Au milieu des autres
Comment faire briller mon âme
Comment marcher sur les flots
Me réveiller un matin contre ta peau

Je penche
Au milieu des autres
Pour que tu me vois
Je penche
Au milieu des autres
Pour que tu te penches sur moi

Au milieu des autres
Je vois
Que tu vas pencher pour moi
Au milieu des autres
Je penche
Au milieu des autres
Pour toi
Au milieu des autres
Tu penches
Au milieu des autres
Pour moi




Pas Un Jour Ne Passe


Au point de la chute
Où je reviens sans cesse
Retrouver ta peau
Le parfum qu'elle me laisse
Comme si tout était écrit
Je relis...
Un chapitre du passé que je déteste
Mais ce souvenir
C'est tout ce qu'il me reste
Tout autour c'est de l'ennui
Que je vis
Pas un jour ne passe
J'ai perdu ta trace
Il faut que je reviennes
Sur nos pas
Rejoins-moi
A la même place
Il faut que tu reviennes
Sur nos pas
Coment oublier
Tous ces mots qui blessent
Et si la mémoire
Est la pire des traîtresses
C'est elle que j'ai choisie
Pour amie
Au point où j'en suis
Il vaut mieux que j'y reste
Et sans plus parler
Et sans plus faire un geste
Les points sont dans l'infini
Si petits...
Pas un jour ne passe
J'ai perdu ta trace
Il faut que je reviennes
Sur nos pas
Rejoins-moi
A la même place
Il faut que tu reviennes
Sur nos pas



Le Secret


Encore une histoire
A écouter seul avec soi
Pour ne pas laisser la vérité se faire avoir
Encore un sourire acidulé qui survivra
Aux cicatrices si mal refermées
Cachées au fond de moi

Je sais comment oublier
Tous les chemins sans espoir

Encore des mensonges
Pour oublier nos idées noires
Et l'ascension des amours brûlés vers l'au-delà
Encore une image à effacer de son miroir
D'un seul geste, d'un seul regard tourné
Tourné vers autre part

Je sais comment on fait
Pour se raconter des histoires
Oh oui je sais je sais comment on fait
Pour se noyer de désespoir !

Le mal est fait
Silencieux il reste en moi
Je ne le regarde pas
Je garderai le secret
Je garderai le secret
Quelque part au fond de moi
Où personne ne peut l'apercevoir
Je garderai le secret
Je garderai le secret

Encore un sourire à effacer
De la mémoire
Un regard qu'il faudra éviter
Tellement de fois
Combien de caresses à arracher
Au souvenir si présent
De nos corps encore mêlés
Au souffle de nos voix

Je sais comment on fait
Pour se raconter des histoires
Oh oui je sais je sais comment on fait
Pour se noyer de désespoir !

Le mal est fait
Silencieux il reste en moi
Je ne le regarde pas
Je garderai le secret
Je garderai le secret
Quelque part au fond de moi
Où personne ne peut l'apercevoir
Je garderai le secret
Je garderai le secret

Le survivant ne dit jamais
Les secrets qui l'abritent des courants
Il fait semblant de ne pas se douter du danger
Quand il le pressent.



Je t'emmène où je t'aime


T'es tombée en hiver
C'est pas un crime
Comme les courants d'air
Qui déchirent et déciment
Les secrets
T'es tombée dans ma rue
Avec insolence
Même s'ils l'ont toujours su
Ils préfèrent que tu t'effaces
En silence
A jamais
Je t'emmène où je t'aime
Dans les ciels, à côté des miens
Où la lumière pose son coeur
Je t'emmène où je t'aime
Là où la vie ne fait plus peur
Je t'emmène...
Je t'emmène...
Tes violences en retour
De mes caresses
J'ai le temps j'attendrai
C'est pas ces bleus là qui blessent
ça je sais..
Tout au bord de tes yeux
L'amour se laisse
Glisser sur ta joue
J'ai soufflé sur ta détresse
Sans regret
A jamais
Je t'emmène où je t'aime
Dans les ciels, à côté des miens
Où la lumière pose son coeur
Je t'emmène où je t'aime
Là où la vie ne fait plus peur
Je t'emmène...
Je t'emmène...


Un Peu de Vent Dans l'Oubli


Tu cherches une bague au fond d'la mer
Des volets bleus, quelqu'un qui t'attend
Derrière
Tu cherches une vague au fond d'tes yeux
Va pour la terre
Va pour le monde que tu veux
Toute la vie tu pouvais pas lui plaire
Regarde un peu
Tous ces amour qui prennent l'air
Toute la vie tu pouvais pas lui faire
Toujours "plus mieux"
Toujours plus fort, un enfer
Un peu de vent dans l'oubli
C'est l'histoire d'un garçon et d'une nuit
Un peu de vent dans l'oubli
Rien ne doit s'envoler d'ici
Ne doit s'envoler d'ici
Tu cherches une bague au fond d'la mer
Et bien heureux celui qui jamais ne s'y perd
Tu cherches une vague au fond d'tes yeux
Si loin d'la terre
Trop loin du monde que tu veux
Toute la vie rêvée d'un canadair
Tombé au feu
T'étais encore là hier
Toute la vie rêvée, la vie entière
ça peut pas l'faire
Même quand la lune est en clair
Un peu de vent dans l'oubli
C'est l'histoire d'un garçon et d'une nuit
Un peu de vent dans l'oubli
Rien ne doit s'envoler d'ici
Un peu de vent dans l'oubli
C'est l'histoire d'un garçon et d'une nuit
Un peu de vent dans l'oubli
Rien ne doit s'envoler d'ici
Tu cherches une bague au fond d'la mer
Une bague au fond d'la mer



Retour

© Tecknorganik 2007